Une belle et intéressante visite du musée des Forges.de Pesmes, situé à une vingtaine de kilomètres de Dole.

Le village ou le bourg est situé dans le sud de la Haute-Saône.

La visite dure environ 1 heure et vous permettra de découvrir un lieu et un patrimoine incontournable de la région.

Les forges de Pesmes c’est 330 années d’exploitation ! De 1660 à 1993 !

Du boulet de canon au piolet et crampons d’escalade.

Commentée par des bénévoles de l’office de tourisme de grand talent !

Merci à Marc Galice, étudiant, Pesmois et bénévole qui assurait de belle façon la visite ce jour-là.

Le site des forges: les veines de minerai de fer affleuraient par endroits, un minerai de grande qualité et en grande quantité dans la région.

Il était après extraction, coulé grâce à des hauts-fourneaux, les premières réalisations des forges étaient des boulets de canon nécessaires aux guerres de l’époque.

L’acier viendra plus tard, en partie en utilisant l’énergie hydraulique, pour chauffer d’avantage en actionnant des soufflets.

Le site avec une rivière proche était idéal également pour ce genre de production et d’utilisation hydraulique, la rivière contourne ce qui sera l’ile après le creusement d’un canal en 1670, dans le prolongement du courant de la rivière, l’eau actionnera de très grande roues à aube, et l’eau retourne à la rivière à la sortie du canal.

Une roue à aubes, subsiste sur les six, jusqu’à l’arrivée de l’électricité, elles actionneront seules, grâce à des systèmes de démultiplication de poulies et de courroies, les différentes machines des ateliers et la forge.

Meules, pilons, polisseuses (les biquettes) nommées ainsi car l’ouvrier ou l’ouvrière étaient presque allongé face à la meule toute la journée.

Vers 1750, et l’avènement de l’acier, la production de la forge change, ce seront à ce moment là des sabres, des baïonnettes et les fameuses armes comtoises qui seront produites.

En 1860 on produit de l’outillage, ou taillanderie

Désormais beaucoup de sécateurs seront produits aux forges, un traitement spécial de polissage fera que les outils se conservent mieux dans le temps, moins de corrosion à la rouille par exemple.

Une invention encore utilisée partout c’est faite à Pesmes

Vous ne le saviez peut-être pas, mais l’époque des sécateurs, voit aussi l’invention par Mr Chrétien, Maitre des forges à l’époque, d’un fameux ressort hélicoïdal que vous avez certainement remarqué au moins une fois sur ce type de produits, d’abord breveté pendant plusieurs décennies, le brevet est finalement tombé dans le domaine public.

Les dernières productions des forges de Pesmes, alpinisme, piolets et crampons, certains auront peut être escaladé de sacrées montagnes, le Mont Blanc sans doutes, l’ Himalaya ? Et pourquoi pas, il faudrait faire des recherches là-dessus.

 

En 1993, les forges seront fermées définitivement et deviendront le musée que vous pouvez visiter toute l’année sur rendez-vous avec l’Office de Tourisme de Pesmes et ses bénévoles.

330 années d’exploitation et d’histoire, un superbe et émouvant patrimoine.

Vous viendrez peut-être sur le site à d’autres occasions, le Théâtre des forges et juste à coté du musée, et d’autres artisans et artistes s’installent ou se sont installés périodiquement sur le site, l’occasion parfois de discuter par exemple avec notre Maître Forgeron, Jacques Chaperon

isite dure environ 1 heure et vous permettra de découvrir un lieu et un patrimoine incontournable de la région.

Les forges de Pesmes c’est 330 années d’exploitation ! De 1660 à 1993 !

Du boulet de canon au piolet et crampons d’escalade.

 

Share This